L’AVARE de Molière – Daniel Benoin, avec Michel Boujenah

Tarif : Tarif A : plein 24 €, réduit 19 €, adhérent 16 €, carte Pluriel 12 €

ACHETEZ ICI VOS BILLETS EN LIGNE

Durée : 2h10

Harpagon n’aime que son argent et soupçonne tout le monde de vouloir le lui voler. Pour marier ses deux enfants, il a fait le choix d’une riche veuve pour son fils Cléante, et pour sa fille Élise, du seigneur Anselme, un homme mûr, noble et fort riche. Harpagon est pressé de caser ses enfants pour épouser lui-même une jeune fille pauvre, Mariane, dont la beauté l’a charmé…

“Daniel Benoin révèle l’humanité grinçante de cette cruelle histoire, où la fougue de la jeunesse ravive un monde abîmé par l’avarice. Avec un remarquable Michel Boujenah.” La Terrasse

Michel Boujenah –  Harpagon
Mise en scène : Daniel Benoin

Michel Boujenah –  Harpagon
Sophie Gourdin – Frosine
Bruno Andrieux – La flèche / Anselme
Mathieu Metral – Valère
Mélissa Prat – Élise
Noémie Bianco – Mariane
Antonin Chalon – Cléante
Paul Chariéras – Maître Jacques
Fabien Houssaye – Le Commissaire Brindavoine
Julien Nacache – La Merluche

Décors : Jean-Pierre Laporte
Costumes : Nathalie Bérard-Benoin
Lumières : Daniel Benoin
Vidéo : Paulo Correia
Assistant mise en scène : Kelly Rolfo
Crédit photo (c) Philip Ducap
Marilu production – coproduction DBP et Théâtre des Variétés.

« Tout le cheminement d’Harpagon le conduira vers une sorte d’innocence inversée, symbolisée, en fin de spectacle par la blancheur d’habits lunaires. Il n’est pas le plus mauvais de la bande, semble nous dire Daniel Benoin qui, à l’isolement d’Harpagon, trouve quelque chose d’émouvant et, à son goût de l’argent, des ressorts enfantins. »
Critique de Les Echos.

« On se dit que voilà une mise en scène intelligente, qui ne sollicite pas outre mesure les vains plaisirs de la « relecture », sans toutefois se priver, ici ou là, de clins d’yeux malins au goût du jour. Benoin suit la donne classique, sans l’adorner d’un trop de petites trouvailles énervantes. Son travail fait penser aux leçons de Planchon, celui d’avant, qui rajeunit notre vision de Molière sans encore l’égarer sur des chemins de traverse. »

Critique de L’Humanité

« Cette lecture au noir de l’une des pièces les plus populaires du répertoire a reçu le prix suédois de la meilleure mise en scène de l’année et a été saluée unanimement par la critique. C’est la comédie la plus dure, la plus méchante que Molière ait écrite. On ne rit guère à L’Avare. La passion, le drame, familial, affleurent sous la farce. Molière varie les couleurs de sa palette. Daniel Benoin rend bien cela, ces ambiguïtés, ces richesses. D’emblée il impose une vision, un climat.” »

Critique de Le Figaro

« Daniel Benoin révèle l’humanité grinçante de cette cruelle histoire, où la fougue de la jeunesse ravive un monde abîmé par l’avarice. Avec un remarquable Michel Boujenah. »

Critique de La Terrasse

« Michel Boujenah donne vie à cette pièce sur la passion d’un vieil homme pour la possession de l’argent et pour le tendre printemps d’une jeune fille qui, à son idée, pourrait faire reculer la mort. »

Critique de Art Côte d’Azur

ENVIE D’UN AVANT-GOÛT ? REGARDEZ LA BANDE-ANNONCE !

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×